Bris de glace : démystification des dommages courants

bris de glace pare brise
You are currently viewing Bris de glace : démystification des dommages courants

Bris de glace : démystification des dommages courants

  • Post category:Assurance
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Le bris de glace, un ennemi courant de nos véhicules, est responsable de près de 3 millions d’incidents chaque année. Qui n’a jamais été la cible malheureuse d’un projectile inattendu qui provoque une fissure inéluctable sur son pare-brise ? Si la responsabilité du conducteur n’est pas engagée, le malus n’est pas de mise, et l’assurance devrait prendre en charge les réparations.

Mais avez-vous souscrit à l’option « Bris de Glace » dans votre contrat d’assurance, et dans quelle mesure serez-vous pris en charge ? Combien de fois par an pouvez-vous faire appel à votre assurance ? Nous analysons en détail.

Dans quels cas la garantie « Bris de Glace » est-elle prise en compte ?

La garantie d’assurance « Bris de Glace » couvre les frais de remplacement ou de réparation d’une partie vitrée endommagée de votre véhicule, qu’il s’agisse d’une automobile ou d’une moto. Cette garantie peut également s’appliquer aux parties vitrées des habitations. Pour être couvert en cas de bris de glace, votre contrat d’assurance automobile doit inclure une garantie multirisque, ou dans le cas d’une assurance au tiers, comporter une clause spécifique « Bris de Glace ». Il est important de noter que cette garantie n’est pas automatiquement incluse dans votre contrat d’assurance, vous devez expressément la demander lors de la souscription de votre assurance. Cette étape cruciale influence grandement le choix de votre assurance automobile.

Dans certains contrats d’assurance, la garantie « Bris de Glace » peut également couvrir les dégâts aux rétroviseurs ou aux phares, mais cela n’est pas systématique.

Les dommages généralement couverts dans le cadre des polices d’assurance bris de glace incluent :

  • Pare-brise
  • Lunette arrière
  • Vitres latérales
  • Glace du rétroviseur
  • Optiques avant

Lire en complément: Comment arrêter l’assurance d’une moto qui ne roule plus ?

Combien de bris de glace chaque année ?

Dans la majorité des cas, les assurés ont droit à deux déclarations de bris de glace par an. Au-delà de ce nombre, les frais de réparation ou de remplacement de la partie vitrée ne sont pas pris en charge. Votre contrat d’assurance précisera également le montant de la franchise à appliquer. Si aucune franchise n’est stipulée, cela signifie que les primes d’assurance pour ce contrat sont plus élevées que la norme.

3Quel délai doit être respecté pour êre indemnisé ?

Conformément à l’article L. 113-2-4 du Code des assurances, vous devez signaler le sinistre à votre assureur dans les 5 jours ouvrés suivant l’incident pour bénéficier d’une indemnisation en cas de dommage à une partie vitrée. Une fois que vous avez obtenu l’accord de votre assureur, vous pouvez faire effectuer la réparation par un professionnel. Il est également possible que votre assureur mandate directement une entreprise pour effectuer la réparation. Dans ce dernier cas, vous devrez régler le montant de la franchise.

Réparation ou emplacement ?

Pour les impacts sur le pare-brise avant ou arrière, la réparation est souvent privilégiée. Une réparation coûte moins cher, dure environ 45 minutes, et son coût est d’environ 90 euros. En revanche, le remplacement complet d’un pare-brise peut coûter entre 400 et 600 euros. Cependant, il est important de noter que la réparation ne s’applique généralement qu’au pare-brise avant ou arrière, et non aux vitres latérales ou aux optiques du véhicule. Si, par exemple, vous êtes sur l’autoroute A6 en direction de Lyon et qu’un caillou venant d’un camion endommage votre pare-brise côté passager, une réparation est probablement envisageable. Dans ce cas, vous pouvez contacter un spécialiste comme Carglass, qui se consacre au remplacement et à la réparation de pare-brise à Mâcon, et bénéficier d’une prise en charge rapide.

Et si le dommage est dû à un vol ?

Si le bris de glace est causé dans le but de commettre un vol, il sera traité comme un vol, ce qui entraîne une indemnisation différente de celle d’un simple bris de glace. En cas de bris de glace dans le cadre d’une tentative de vol, l’indemnisation peut être plus élevée que pour des dommages accidentels.

Le cas des phares et des rétroviseurs

Les phares et les rétroviseurs constituent une situation particulière. Certains contrats d’assurance excluent la prise en charge des dommages causés à ces éléments, à moins qu’il ne s’agisse de modèles d’origine et non de modifications ou d’ajouts personnels pour personnaliser le véhicule.

Y-a-t-il un risque de radiation en cas de multiples bris de glace ?

Effectivement, si vous déclarez trois bris de glace en une seule année, vous risquez la résiliation de votre contrat d’assurance. Cependant, il est important de noter que les politiques de résiliation varient d’un assureur à l’autre. Alors que certains assureurs peuvent résilier le contrat, d’autres préfèrent augmenter la prime d’assurance pour l’année suivante sans vous appliquer de malus. Pour éviter les surprises désagréables, il est essentiel de bien comprendre les termes et conditions de votre contrat d’assurance et de discuter de la politique de votre assureur concernant les bris de glace.